Aujourd'hui que du blabla...

C'est en voyant ici et les dernières 'créations' de Zara en matière de 'copies' que je me suis posée quelques questions. Et une pensée en entraînant une autre, vous savez comme moi comment fonctionne le cerveau d'une femme, j'ai fini la soirée avec la tête remplie d'un mélange d'interrogations sur les limites entre inspiration et plagiat...au sens large. Je suis allée me coucher en me demandant, au fond, quelle était la part de détournement dans la mode virtuelle... et dans mon lit j'ai même été jusqu'à réfléchir sur la mémétique.

Toutes bloggeuses que nous sommes, ou toutes lectrices que vous êtes, sommes parfaitement d'accord que Panurge est parfois notre berger. C'est pas vraiment qu'on le fasse exprès... c'est plutôt qu'après un super billet ventant les mérites d'un foulard, le mettant en valeur, le montrant en action et sous son meilleur jour avec plein d'idées d'associations, on n'a qu'une envie, c'est filer l'acheter!
Et certaines filles sont, certainement malgré elles,  un peu les Pierre Bellemare de la blogo.

Il y a celles dont on admire le shoesing sans pouvoir l'imiter, faute de pesos.
Il y a celles qui nous dégotent des plans hors concurrence.
Il y a celles qui causent pas beaucoup mais qui offrent le plaisir pour les yeux à des prix raisonnables, le bonheur.

Mais pour vous parler franchement, j'ai du mal parfois avec le concept d''influenceur'. Est-ce qu'il suffit que Betty trouve des bottes canons pour qu'elles le soient pour toutes? Est-ce que certaines filles, en recherche de style, ne fondent pas leur identité modesque tout simplement sur le goût des autres?

200318460_001

On va prendre un exemple, pas tout à fait au hasard, celui de cette chère Coline.
Elle présente bien souvent des pièces trouvées par hasard, qui lui sautent presque dessus dans les rayons, des coups de coeurs auxquels elle ne sait pas résister et toujours fidèles à son style, qui, même s'il est difficilement définissable est pourtant tellement présent qu'il en est presque palpable.
Imaginons une jeune fille parmi ses nombreuses lectrices quotidiennes, venant chercher l'inspiration et tombant sur ce post au titre improbable ou Coline présente ses nouveaux patins à gl... euh ses nouvelles chaussures. Il y a pas mal de chances que la lectrice en question ait déjà croisé la paire nombre de fois dans les rayons de son H&M préféré...sans pour autant avoir acheté les splendeurs en plastoc, ni même les avoir essayées. Et puis, tombant sur celles-ci au pieds d'une fille dont elle adore le style, la façon d'écrire, la frange, l'humour, le sourire du bébé etc etc... elle va se dire qu'il lui faut absolument ces chaussures.
Alors quoi, vous pensez que le billet en question a changé son point de vue sur le potentiel fashion de l'objet?
Est-ce les boots qu'elle veut avoir?
Ou est-ce plutôt l'identité de Coline?
Bon j'exagère un peu là mais je suis sûre que vous me suivez! ( Miss, si tu me lis, ne tremble pas de peur le soir en pensant qu'une lectrice déchainée va venir te voler ta fille hein ;) )

Alors c'est certain, je suis entièrement d 'accord que la création ex-nihilo n'existe pas. Trouver des sources d'inspiration est donc nécessaire. C'est ce qu'on fait toutes quand on ouvre le Vogue du mois, qu'on s'imprègne des pubs et des photos reportages.

On puise.
On intègre.
On réinterprète.

C'est ça qui est primordial : réinterpréter. Et je pense que pour ça il faut d'abord se connaître soi-même. C'est peut-être super bateau ce que je dis, mais elle sont rare les filles qui achètent leurs fringues intelligemment à 15 ans. Ca demande du temps, des essais, beaucoup d'erreurs pour savoir dans quels vêtements on est vraiment nous-même.

Oui, vous l'aurez compris, mon avis c'est qu'on doit s'habiller comme on est, comme on se sent. Et en restant logique avec soi-même, on crée sa propre originalité. Alors oui, l'inspiration pend racine quelque part, les bloggeuses, la nature, le Elle, les chats du voisins... mais le plagiat n'a jamais été et ne sera jamais de l'art, de la création, et encore moins du style.

Le rapport avec les chaussures Zara?
J'vous avais bien dit que mon cerveau avait parcouru du chemin...

Copies ou inspirations?

Bon weekend les biches!