Je ne l'avais pas remarqué.

DSC_0129_DxO_raw_copy_copy

En enfilant mon jeans l'autre jour (enfin 'Y a djà des l'autre jour' dirait ma grand mère pour vous faire comprendre que c'était pas hier, oui car on a eu de petits soucis de pc donc voilà... bref), je ne pensais pas que j'allais basculer dans une autre dimension.

Ce jeans, il faut savoir que je l'ai acheté il y a 5 ans, à mon retour d'Erasmus au Portugal. C'est une partie de ma vie extraordinaire et j'y compte pas mal de mes plus beaux souvenirs. Cette expérience a été très riche en beaucoup de choses... riche en rencontres, en sorties, en nuits interminables à discuter dans une langue inconnue (c'est fou ce qu'on est doué quand on est bourré), riche au niveau de la découverte de soi et d'un pays formidable. Mais surtout riche en calories.

D'abord, je dois vous dire qu'au Portugal on mange des féculents à toutes les sauces. A côté des frites, dans ton assiette, tu as aussi du riz. Les pâtisseries sont à se rouler par terre. L'alcool est délicieux, le vin et la Caïpirinha coulent à flot... Et comme les nuits sont longues quand on est étudiant, on ajoute un repas à nos journées au alentours de 4h du mat. Et les repas de nuit c'est souvent du lourd...
Vous voyez où je veux en venir... Quand je suis rentrée de là au mois de juillet, juste après la finale de l'euro 2004, j'avais, comme qui dirait, un supplément de bagages dans l'avion. Environ 6kg juste au niveau des fesses, du ventre, des bras et un peu autour...

Et si je me sentais drôlement bien dans ma peau quand j'étais à Lisbonne, le retour au pays fut difficile. Et le regard dans la glace aussi. J'ai donc décidé d'acheter deux jeans un peu larges mais pas trop en attendant de reperdre ce qui me restait de bacalhau, comprend qui veut.

Le soucis avec les régime, c'est qu'on ne sait jamais quand ça s'arrête. Donc un an plus tard, et 17kg en moins, j'aurais pu rentrer deux fois dedans donc je les ai balancés dans une caisse... je ne jette jamais.

Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts de Lisbonne et, deux grossesses plus tard, j'ai repris la moitié de mes kilos. Et c'est par hasard que je suis retombée sur ce jeans abandonné. J'ai sauté dedans sans réfléchir, sans même l'avoir lavé. Et puis comme j'étais bien, j'ai pris un t-shirt hyper confortable pour ne rien gâcher. Puis j'ai vu une casquette que j'ai mis sur ma tête pour ne pas avoir à me coiffer. J'étais bien...

C'est un peu après ça que je me suis rendue à l'évidence. En voyant mon reflet dans la vitre de mon salon...
Un boyfriend. J'avais enfilé un boyfriend jeans...

Et là j'me marre parce que je crache dessus depuis tellement longtemps que je me sens trop pathético-ridiculement drôle!

Allez, j'vous montre quand même. Je ne vais pas vous mentir.

Parce que, en fait, ça me plait de me sentir bien.

DSC_0021_DxO_raw_copy_copy

DSC_0126_DxO_raw_copy_copy

DSC_0096_DxO_raw_copy

T-shirt: IamX
Jeans: Zara
Ballerines: H&M
Ceinture: H&M
Casquette: G Star

Voilà, je vous souhaite une bonne semaine et vous dis à plus vite que la dernière fois!

Billet spécialement dédicacé à toutes celles qui sont parties en Erasmus et qui ont, comme moi, parfois des bouffées de souvenirs qui remontent...comme si c'était hier.

PS: Vous pouvez toujours cliquer Emilie ici jusqu'à dimanche!