Dans nos belges contrées, les soldes, c'est demain. Et vous l'aurez compris... ça ne me fait ni chaud ni très chaud.
D'abord, avec ce genre de temps, je n'ai aucune envie d'aller m'enfermer dans les magasins avec des gens qui puent. Oui, les premiers jours des soldes, les gens puent, c'est comme ça.
Et puis, avec ce genre de temps, encore, je m'en contrefiche de ce que je porte...si c'est léger ça me va, je n'en demande pas plus. Là par exemple c'est combishort verte d'il y a trois ans et à laquelle il manque deux boutons. Rien à foutre.

Et puis les vacances, comme cure de désintox, y a pas mieux. J'vais pas dire qu'on se recentre sur les vraies valeurs... J'vais pas vous emmerder avec ça. Mais bon, passer ses journées à se promener dans les ruelles de la côte belge, ramasser des coquillages et des pinces de crabes (surtout des pinces de crabes), lire une bio de Françoise Hardy (et oui, j'vous jure) et allez courir tous les soirs le long de la mer (Ahaha, si c'est pas la classe ça!), ça vous vide l'esprit. J'ai envie de faire ça toute ma vie. D'ailleurs, si quelqu'un veut me donner une maison au bord de la mer, si possible avec vue sur le sable, qu'il me lance un mail et on arrange ça. Pour une semaine je prends aussi...

Alors, c'est bien beau tout ça, mais qu'est-ce que je vais vous raconter moi si je me détourne des boutiques? Bah j'en sais rien en fait...

Bon, y a des chances que ça ne dure pas longtemps. C'est l'effet retour de vacances là...
Mais si vous avez des sujets que vous voulez aborder ici en attendant que ça revienne (Pourquoi je pense que M. Jackson n'est pas mort, Nathan Lezerman est-il un meurtrier, Comment je me suis coupée un doigt au mixer quand j'avais 12 ans...), n'hésitez pas à me donner des idées...

Allez, ce post est tellement nul que je ne prends même pas la peine de mettre une photo.

Bise! C'est l'été!