Hello les chéries et welcome à votre thérapie du jeudi!

Je sais, on a encore craqué...

On a quand même de bonnes excuses. Non mais c'est vrai quoi...  Avant, on attendait sagement les soldes. On savait bien qu'il ne fallait pas acheter stupidement à deux mois des 50%.
Maintenant, non seulement, on ne sait jamais si le modèle qu'on aime sera toujours dispo en janvier puisqu'il y a de plus en plus de mini collections... mais, surtout, des soldes il y en a tout le temps.

Entre les e-shops qui nous canardent de mails toutes les semaines (si pas tous les jours), les ventes privées, les soldes de la mi-saison... moi franchement, je me demande comment on peut encore acheter une paire de bottes au prix plein.

C'est donc sans aucune honte que j'ai craqué sur un modèle La Redoute, soldé à 55€ au lieu de 139. (Et le jour ou je dépenserai 139€ pour une paire de bottes La Redoute n'est pas prêt d'arriver, je vous le dis.)

Du daim taupe, un talon mini mais présent, une petites sangle à l'arrière, une hauteur parfaite sur un slim car pas trop hautes ou avec une jupe car pas trop basses. Franchement, un bon achat. J'aime dire ça.

DSC_0041_DxO_raw_copy


DSC_0042_DxO_raw_copy

Tellement bon achat que j'ai acheté les mêmes en noir.

Oué, voilà. C'est là qu'on retombe dans l'addiction.

Tout allait bien jusque là, je sais... un prix raisonnable, un joli modèle...et puis je double la mise lamentablement.

J'ai culpabilisé.
J'ai filé les noires à ma mère.
Mais bon, en attendant je les ai payées quand même donc j'sais pas si c'est beaucoup mieux...

Voilà, à nouveau j'ai honte...

Bon, aidez-moi...dites-moi que vous aussi vous êtes irrécupérables.

Coline, on le sait déjà.
Zabou, elle en est même fière.
Miss shoes, elle, hésite entre quatre paires...
Diane oublie sa frustration en fabriquant des chaussons ailés que j'achèterais à coup sûr si j'avais une fille!

Et vous, du craquage prévu avant Noël??

Bise!