Wow, le titre de la mort... hum...

Bon, bref, voilà.

C'est quoi qu'il faut dire encore à propos des bonnes résolutions cette année?
Ah oué, un truc du style 'Moi j'en prends pas, de toute façon, personne ne les tient jamais'

Ah bah rien que pour ça, ça me donne envie d'aller à contre courant. Oui, parce que moi, j'adore ça les résolutions... peut-être parce que j'ai beaucoup de choses à améliorer...

4_29_09_julia_roitfeldED7501

(mmm...qu'est-ce que je vais bien pouvoir prendre comme bonnes résolutions, moi?)

Julia Roitfeld-The Selby

Alors, en fait y a plein de trucs qui n'ont aucun rapport avec ce blog et que je vais vous épargner. Et puis comme ça, si je les foire, personne ne sera au courant et ça m'évitera de devoir me justifier.
Mais bon, il y en a bien une qui a sa place ici puisqu'elle concerne directement mes achats.

En gros, je vous explique. J'avais résisté au défi shopping de Zabou, à savoir les 150€ par mois car, en ce qui me concerne, les comptes, les décomptes, les calculs, les décalculs, ça me donne juste envie d'exploser le budget.
Pourtant, j'ai bien envie d'acheter plus intelligemment, parce que, j'avoue, parfois c'est vraiment n'importe quoi...

Alors quoi?!

Et bien, cette année (enfin, plutôt à partir de février puisque les soldes ça ne compte pas) je vais tenter de mieux analyser mes envies (on est bien d'accord qu'on est toutes à un stade où on ne parle plus de besoins) vestimentaires.
Je me retrouve souvent avec des achats inutiles car:
-effectués au mauvais moment (très tard dans la nuit ou après 17 verres de vin chaud),
-sans tout mon cerveau disponible (Ouuiiiii Tiago, je vais venir faire un dinosaure avec tes duplooo, attend juste une minute que ton frère enlève ses pieds de ma tête et que je valide mon panier sans vérifier que j'ai mis la bonne pointure pour les bottes),
-mal accompagnée (ma mère, mes enfants, une chanson de Mozart l'opéra terriblement rock en tête, tout ça c'est de la mauvaise influence, désolée maman mais tu me culpabilises trop, ça perturbe mon radar shopping)...

Je remarque que les vêtements que je préfère sont ceux pour lesquels j'ai pris le temps. Le dernier exemple étant une paire de bottes essayées un matin d'octobre et finalement achetées en décembre. D'ailleurs, je vous les montrerai peut-être bien demain!

Ma décision, donc?

Mois après mois, pas d'achat avant le 21.(Non, non, les filles, faut pas mourir maintenant, vous êtes trop jeunes!!)

Les trois premières semaines du mois, je note, j'archive, je découpe, je garde en tête tout ce que je vois, désire, veux. J'évite aussi un peu les Zara et autres H&M...

A partir du 21, je fais un tri, je sélectionne, je me questionne sur ce qui me plait le plus et je fais des choix.
Je m'offre une aprem shopping MÉRITÉE , je craque sur les e-shops de façon préméditée, pour une fois.

Alors, ce n'est pas vraiment une façon de limiter mon budget. L'avenir nous dira si je préfère craquer sur 45 jupes ou plutôt deux belles paires de chaussures... Mais je pense que tout ça peut m'aider à savoir ce que je veux.
J'en ai marre d'avoir des fringues partout sans avoir envie de les porter. Je précise quand même qu'en cas de vente privée express ou d'enchère ebay se finissant dans les deux jours, j'ai droit à des dérogations!

Rien ne nous dit que ça va durer.
Rien ne nous dit que ça va marcher.
Mais j'ai envie d'expérimenter une autre façon d'acheter. Moins compulsive.

Ma devise shopping pour cette année: Think Twice* (aucun rapport avec Céline Dion ou Phil Collins, je précise).
Une chose est sûre: j'aurai besoin de votre soutien!

Qui vivra...

Bise les poules!

*Réfléchir à deux fois...mais ça sonne drôlement mieux en anglais!