**Au cas où vous passeriez ici par hasard, chaque jeudi a lieu une réunion entre shoesaholics... l'équivalent des alcooliques anonymes mais version plus girly, plus chère et beaucoup plus désespérante...**

Hey, les folles du jeudi, j'dois vous dire un truc...

Vous dire que j'suis pas une innovatrice.

En matière de chaussures, surtout.

Dès que ça part un peu en cacahuètes, je me défile.

Les sandales-guêtres... hum, j'ai passé mon tour.

J'ai jamais mis mon pied dans dans une de ces bizarreries Tabi de Margiela.

Je suis à des années lumière de m'acheter des sabots pour l'été 2010.

Nan, moi mon truc c'est les bottes, les bottines un peu rock, les converses. Wow, quel exotisme.
Du noir, du beige, très peu de couleur. C'est la fête, hein?

Mais parfois, je craque sur un modèle original et là je bloque.
Souvent, il me faut plusieurs mois pour savoir si j'aime ou si j'aime pas. Vous connaissez certainement cette mince frontière entre le beau et le laid. Que quand c'est tellement magnifique que ça en devient moche... Et parfois tellement horrible que ça passe du côté splendeur.

Je vous ai fait un dessin...

beau

Quand il m'arrive d'hésiter entre le 'j'aime' et le 'j'aime pas' c'est souvent une question qui me prend du temps. Genre, le temps qu'il faut pour que l'objet en question soit soldout partout. Et c'est évidemment ce jour là que tu te rends compte qu'en fait tu aimes.


Vous l'aurez compris, ce sont des moments très difficile à vivre (oui oui). L'erreur serait dramatique (tout à fait). Imaginez ne pas prendre le temps de l'hésitation et vous retrouver avec une paire de chaussures importables parce qu'au summum de la laideur... et vous dire jusqu'à la fin de vos jours 'Mais comment ai-je pu?'



Et bien il y a de ça environs 18 mois (ah oui, je vous avait dit que ça me prenait du temps, c'était en 2008) je suis tombée amoureuse d'une paire de shoes. Mais pas amoureuse comme Hélène et Nicolas ABprod, pas un amour fleur bleue, fade et sans goût si ce n'est celui des sourires niais... NON! Amoureuse comme on peut l'être d'un ptit connard qui se fout de nous quand on a 16 ans. On le déteste. On l'aime. On a envie de l'égorger mais c'est sur notre bras qu'on grave son nom au cutter. 

Amoureuse comme ça.

-J'aime ces chaussures.
-Non, mais t'es folle ou quoi, tu les détestes.
-Nan, elles sont faites pour moi, je l'ai su au premier coup d'œil
-C'est pas ton style, beaucoup trop bizarres.

Et puis très chères aussi... ce qui n'a jamais facilité les choses.


Les chaussures ont débarqué en boutiques en février 2009, elles se sont très bien vendues. Je n'ai jamais eu le budget. Je ne les ai jamais portées. Et voilà comment on se dit qu'on est passé à côté de l'amour de notre vie comme certaines passent à côté d'un mec quand en elles ont 15 ans.

Mais c'est sans compter sur cette vie étrange qui remet sur votre chemin l'objet de vos désirs alors que les circonstances sont favorables.
Vous n'avez jamais trouvé l'homme de votre vie, de son côté le connard du collège a divorcé et s'est assagit. C'est à ce moment là qu'il emménage à côté de chez vous. Encore plus désirable... Et qu'il sort du coffre de sa voiture la paire de vos rêves (Pourquoi toujours une bague? C'est d'un ringuard...).



Sérieux les filles. J'en peux plus de cette neige... C'est une torture abominable que de ne pas pouvoir porter celles qui m'ont presque fait perdre la tête. Je ne fais que les regarder... et maintenant je le sais. Ce sont les plus belles chaussures du monde. Enfin...pour moi...

Pour vous il faudra attendre un rayon de soleil pour les apercevoir. Ce serait une énorme maladresse de ma part de me contenter de vous montrer une photo prise en vitesse entre deux flocons de neige.

Le seul indice que je peux vous donner est celui-ci...

50604

Ahaaaaaaaa

Et pour les autres? Comment ça se passe du côté de la chaussure?

Punky b nous fait une sélection printanière.
Laure aussi hésite, parfois.
Cynthia, en plus d'avoir le plus beau bébé du monde (non mais regardez la puce, quoi!)  a aussi des jambes de rêves et des compensées André.
Stéphanie trouve des derbies pour 5€!
Florence nous montre ses bottes de petasse (c'est elle qui le dit).
Morgane a besoin d'aide pour faire son choix.
Baraginie a choisi LA paire de ses trente ans... mais laisse plâner le mystère.


Et vous? Toujours pas craqué??

Allez, avouez, on est entre nous... ^^

Salut les beautés. faites un bisou à vos shoesings pour moi!