J'ai toujours trouvé ça sexy, les filles qui jouent au billard avec assurance.

Dans les films je veux dire.

La robe courte, le décolleté en évidence à chaque coup tiré.

En réalité c'est souvent moins joli... surtout quand c'est moi derrière la queue. Je ne sais jamais comment placer mes doigts et je vise rarement avec beaucoup de précision.

Le tapis déchiré, c'est moi.

Alors on fait comment quand on aime le bruit des boules qui s'entrecognent et qu'on est interdite de jeu?

La solution elle est belge, et je l'ai trouvée dans le Déco Idées de ce mois. De quoi associer billard et féminité sans prendre le risque de se ridiculiser.

84

Les boules, grâce au Belge Hubert Verstraeten, on les pend à notre cou ou on les porte aux doigts.
La gamme de bijoux Tamawa utilise des perles de bakélite réalisées par Aramith, le numéro 1 mondial de la fabrication des boules de billard.

90

La bonne nouvelle c'est que toutes ces créations peuvent être achetées en ligne et personnalisées selon notre volonté.
Plus qu'un simple accessoire commandé sur catalogue, notre nouveau bijou est donc exactement celui qu'on choisit...du bleu marine et noir pour moi et du rose pour Barbie.

87

Les prix? de 40 à 1500 euros si on décide d'utiliser l'option 'diamants incrustés'... et oui.

Je vous avoue encore une fois que c'est un grand coup de coeur... une amusante sobriété qui me plait beaucoup!

La gamme ne se limite évidemment pas aux bagues et aux colliers... pour découvrir la suite, rendez-vous ici.

Et en parlant de rendez-vous, on se retrouve très vite pour la suite du bilan 2008 et d'autres futilités!

A plus tard les beautés!